Stellaire

Stellaire est un duo electro-folk saguenéen né de la rencontre entre Sara Létourneau, artiste multidisciplinaire reconnue en art performance, en art visuel et au théâtre, et Guillaume Thibert, concepteur sonore et compositeur pour le théâtre et le cinéma. Leurs musiques se déploient autour des textes poétiques et de la voix de Sara, dans des arrangements minimalistes alliant échantillonnages, piano électrique, arpégiateurs, guitares envoûtantes, percussions électro, boîtes à musique et autres bidules inusités.

Riche de la grande expérience et des différentes pratiques du duo, l’univers musical et visuel de Stellaire emprunte sans gêne aux autres disciplines tout en demeurant ancré dans une chanson pop francophone onirique et planante. Toujours à la recherche d’une complexe simplicité, ils enchaînent les surprises en intégrant des éléments performatifs parfois incongrus dans leurs prestations.

  • Sara Létourneau
    • Claviers
    • Guitare
    • Machines et électroniques
    • Objets sonores
    • Textes
    • Voix
    • Composition
  • Guillaume Thibert
    • Claviers
    • Guitare électrique
    • Machines et électroniques
    • Composition

Biographies

Sara Létourneau

Artiste multidisciplinaire, Sara Létourneau œuvre en arts visuels, en musique, en art performance, en vidéo et au théâtre. Sa pratique est caractérisée par son hybridité ainsi que par ses collaborations fréquentes avec d’autres artistes.

Elle a réalisé plusieurs résidences d’artistes au Canada et en Europe en solo ou en duo. Son travail en arts visuels, notamment le corpus Natures Mortes, réalisé avec Magali B-Marchand, a été présenté dans plusieurs centres d’artistes, galeries, festivals et foires. Elle a participé à de nombreux projets théâtraux en tant qu’actrice, scénographe ou performeuse. Sa formation musicale électro-folk performative, Stellaire, a lancé son premier album en 2017 et se produit régulièrement en spectacle. Elle a présenté ses actions en art performance dans plus d'une quarantaine d’évènements au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie et est co-commissaire pour la rencontre d’art performance de Saguenay Art Nomade. Dans les dernières années, elle a beaucoup travaillé sur des projets performatifs multidisciplinaires en collectif comme Le poids du souffle (Langage Plus, Salle Murdock) et Collision, Un opéra pour demi-sous-sol (Le Lobe).

Guillaume Thibert
Compositeur et concepteur sonore, Guillaume Thibert est directeur général et artistique du Centre d’Expérimentation Musicale, organisme de production en nouvelles musiques fondé en 1981. Il a été, de 2010 à 2018, professionnel de recherche pour la Chaire de recherche en dramaturgie sonore de l’Université du Québec à Chicoutimi, dirigée par Jean-Paul Quéinnec. Formé en piano jazz-pop et diplômé en conception sonore, il travaille en début de carrière dans plusieurs studios, entre autres pour Radio-Canada et Astral Média, pour ensuite démarrer son studio d’enregistrement. Puis, il devient membre actif et président des Ateliers d’Artistes TouTTouT où il y installe son studio pour se consacrer à la création. Il compose, enregistre et réalise plusieurs musiques et environnements sonores pour le cinéma (Immortalité : dernière frontière sur Radio-Canada/ARTE, La Fumée sans Feu, Univers Intimes, Jours blancs, Jogging), il signe une vingtaine de conceptions sonores pour le théâtre (Saint-André-de-l’Épouvante – Théâtre PaP/La Rubrique, Carton Rouge sur Carré Vert, Rosépine – les Amis de Chiffon, le Grand Œuvre, Daidalos, Le petit cercle de craie – La Tortue Noire, Les mains de Jonathan, La Liberté – La Rubrique), et compose pour la scène (le Quatuor Alcan, l’Ensemble Contemporain du CEM, le Gros Groupe). Sa démarche musicale privilégie l’interaction avec les artistes, les intégrant directement au processus de création. Les œuvres qu’il crée combinent musicalité et narrativité sonore tout en faisant un usage intensif des technologies audionumériques, particulièrement en spatialisation et traitement sonore. Expert et passionné des technologies sonores, il est consultant pour plusieurs organismes culturels et pour l’UQAC, où il met en place des infrastructures et des équipements spécialisés en audionumérique.