Tim Brady

créateur en résidence

Méditation mobile/Calder Variations

Figure de proue des nouvelles musiques canadiennes, le compositeur Tim Brady présente le résultat de ses deux semaines intensives de résidence au Centre d’Expérimentation Musicale. Méditation mobile/Calder Variations est une œuvre de musique spatialisée où le public est au centre et les musiciens tout autour, pour treize interprètes divisés en cinq groupes, dont un quatuor de guitares électriques. Malgré un répertoire de musique mouvementée, empreinte même de virtuosité rythmique, voire de haute voltige instrumentale, Brady avoue avoir un léger faible pour une musique lente et transparente, où il choisit plutôt d’explorer un matériau simple et épuré. Cette vision se reflète dans cette exploration musicale immersive tout en fluidité, riche en timbres et en couleurs, dont la cohésion est assurée par la synchronisation des interprètes à l’aide de chronomètres sur téléphones intelligents.

Tim Brady - guitare et composition | Ovide Coudé - guitare | Stéphane Beaulieu - guitare | Francis Larouche - guitare | Isabelle Harvey - violoncelle | Charles Côté - marimba | Caroline Tremblay - voix | Bruno Chabot - violon | Luc Beauchemin - alto | Sophie Barsanti - flûte | Guillaume Tremblay - saxophone | Antoine Simard - contrebasse | Robert Pelletier - vibraphone 


Méditation mobile

Créateur en résidence


Tim Brady - bio

Originaire de la banlieue de Montréal, le très prolifique compositeur et guitariste Tim Brady a plus d'une corde à son arc et transcende sans effort les modèles préétablis, même dans les milieux ouverts des musiques de création. Amoureux de longue date de la guitare électrique, qu'il découvrit dans les années 70 à la télévision américaine par l'entremise des Beatles, il a rapidement élargi ses horizons musicaux à travers l'exploration du jazz, de la musique classique et contemporaine, dont les influences combinées l'emmenèrent à formuler l'idée d'un mode de vie basé sur la création musicale. Jouissant d'une reconnaissance unanime de la part de ses pairs et du public en musique actuelle, ce guitariste novateur s'autorise à accueillir intuitivement dans son jeu et dans ses compositions toutes sonorités qu'il considère intéressantes, étant affranchi des limites dictées par l'identification à un genre particulier ou toute autre considération stylistique. Guidé principalement par l'intention de communiquer avec son auditoire, il est reconnu pour ses orchestrations lumineuses, son sens dramatique aiguisé en plus de se distinguer par son exploration radicale des nouvelles possibilités guitaristiques, dont témoignent les projets pour 100, 20 et 4 guitares présentés par son collectif de guitares électriques "Instruments of Happiness". Au cours des trente dernières années, il a produit plus d'une vingtaine de titres, sur des étiquettes telles que Ambiances magnétiques et ATMA Classique, tout en étoffant son répertoire de compositions par la réception de nombreuses commandes et l'exécution de pièces par de grands orchestres tels que le Vancouver Symphony, l'OSQ, le Symphony Nova Scotia et l'OSM, pour ne nommer que ceux-ci.


Entrevue


Collision, un opéra pour demi-sous-sol

En plus de la création réalisée lors de sa résidence au CEM, Brady collabore activement à la recherche-création des artistes en résidence au Lobe.

Collision est une recherche-création installative, performative et musicale de Sara Létourneau et Stéphane Gilot qui a fait son chemin pendant tout l'été. Elle est vite devenue, par rencontres, hasards et spontanéités, la mise en commun d'un petit groupe d'artistes et d'organisations. Dans l’esprit d’un cadavre exquis spatial, la résidence de travail est abordée comme une plateforme de recherche favorisant la collision d’identités esthétiques affirmées et l’émergence d’une œuvre-événement alliant une mise en espace architecturale mobile et un travail performatif.

Une île, un promontoire rocheux, un radeau, un iceberg habité.
Un ailleurs, un monde intimiste au milieu de l'océan.
Isolation et désolation.
Et puis, c'est Vendredi...
Un dialogue électrique, strident, cosmique et humaniste.

Le titre du projet « Collision » évoque l’opéra écrit par Kurt Schwitters en 1927; un détournement dadaïste du format opératique qui évoque l'arrivée d'une comète et l'inévitable fin du monde. Notre collision est un opéra conçu pour le demi-sous-sol qui caractérise le centre Le Lobe; un Space Opera pour une interprète et un musicien.

Collision est la troisième résidence/exposition de la thématique TROP DE RÉALITÉ du Lobe (2017-2019) sous le commissariat d’Hugo Nadeau.

Tim Brady - guitare
Sara Létourneau - actions, voix et objets sonores