Résultat d’un long cheminement d’improvisateur et de compositeur de la part du jazzman de réputation internationale, « Magnitude des échanges synaptiques interdits » est la nouvelle modalité sonore et le projet créé en résidence au Centre d’Expérimentation Musicale par Frédéric Alarie, qui intègre avec beaucoup d’inspiration des synthétiseurs modulaires à son jeu de contrebasse, en élargissant considérablement sa palette expressive. Après près de trente ans de carrière musicale et d’innombrables collaborations avec des noms allant jusqu’à Michel Legrand et Charles Aznavour, Alarie se consacre maintenant à temps plein à la composition et à la recherche créative. Portée par la voix unique et l’élocution d’un improvisateur inimitable, cette musique – mi-écrite mi-découverte en chemin – est soudée par une mystérieuse métallurgie résultant de la présence du « polypercussionniste » Robert Pelletier et de Pascal Beaulieu et son jeu guitaristique élargi, aux côtés du contrebassiste. Le trio plonge en toute confiance et naïveté dans cet univers ludique et ouvre une toute nouvelle « contre-boîte » à surprise à laquelle se superpose le travail de vidéo générative de Simon Lacoste.


Frédéric Alarie : contrebasse, synthétiseurs modulaires
Robert Pelletier : percussions
Pascal Beaulieu : guitare et machines



SoundCloud

Biographie

Entrevue

Magnitude des échanges synaptiques interdits